GAPIF

C'est important ? Nous en parlons !

Méthode de fabrication de la cire gaufrée

Comme son nom l’indique, la cire d’abeille est celle qui est secrétée par les abeilles à miel pour former les rayons de la ruche. Pour les apiculteurs, elle sert également à la fabrication de la cire gaufrée.

En quoi la cire gaufrée est-elle utile ?

La cire d’abeilles sert, entre autres, à la fabrication de plaques de cire gaufrée. Après avoir été récoltée par l’apiculteur, elle est généralement envoyée à un gaufreur. Un apiculteur habile pourra cependant confectionner lui-même sa cire gaufrée à l’aide de cire vierge et d’un gaufrier, sinon il est conseiller d’acheter de la cire abeille toute préparée. A noter qu’avec la cire gaufrée, l’apiculteur pourra réaliser ses rayons. Les abeilles pourront ainsi économiser de l’énergie qu’elles utiliseront pour entretenir le couvain et butiner.

Le gaufrage de la cire n’est cependant pas impératif puisqu’il est possible, par exemple, d’équiper sa ruche de cadres en dessous desquels on place une simple amorce de cire. Ce système présente toutefois quelques risques, notamment celui d’obtenir des cellules irrégulières puisque les abeilles n’ont pas suivi le plan de chaque cadre. Outre cela, il se peut aussi que le nombre de cellules mâles soit plus important, ou que les bâtisses ne soient pas attachées aux lattes des cadres, donc plus fragiles. Voilà pourquoi les apiculteurs choisissent d’opter pour la cire gaufrée en recourant aux services d’une firme spécialisée utilisant des machines à gaufrer. Certains, dont les plus débrouillards, n’hésitent pas à fabriquer eux-mêmes leur cire gaufrée.

Comment fabrique-t-on la cire gaufrée ?

Il existe deux procédés de gaufrage de la cire : le moulage et le laminage. Si le premier permet d’obtenir des feuilles de cires cassantes, le second produit des feuilles de cire souples.

Le gaufrage en moule
Ce mode de gaufrage nécessite l’utilisation d’une fondeuse à cire et d’un gaufrier. La cire est d’abord placée dans la fondeuse. Une fois liquide, on la verse dans le gaufrier afin de lui donner sa forme de cire gaufrée.

Les cires gaufrées ainsi obtenues présentent l’avantage d’être épaisses, ce qui simplifie leur placement dans les cadres. Elles sont cependant fragiles puisqu’elles sont cassantes à froid. Néanmoins, pour ne pas être à court de cires gaufrées, il suffit de s’équiper un gaufrier.

La fabrication de cire laminée
Il existe une autre méthode pour gaufrer la cire des abeilles : le laminage. Ce procédé consiste en effet à faire passer de la cire ramollie entre deux rouleaux gaufrés. Il nécessite cependant des machines professionnelles dans lesquelles la cire est coulée en film sur les rouleaux. Elle est ensuite gaufrée de façon continue puis enroulée de la même façon que les tôles en métallurgie. On obtient alors des rouleaux de cire qui, avant d’être découpés en feuilles, doivent d’abord être réchauffés.

Fixation des feuilles de cire gaufrée

La mise en place d’une feuille de cire d’abeille gaufrée est assez simple. Il faut d’abord la découper selon la dimension du cadre sur lequel elle va être placée. Ensuite, pour qu’elle puisse bien se fixer sur le cadre, il faut la souder à ce dernier avec une burette de cire qui aura été légèrement chauffée au préalable.



À propos de l'auteur:

a écrit 10 articles pour vous.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>